Accueil

Parfois on a l’impression de vivre comme dans une machine à laver. Tout va très vite, tout part dans tous les sens. Ça secoue. On valdingue. Pourtant il faut tenir bon. S’accrocher pour continuer à avancer. Alors on fait comme si de rien n’était. Peu à peu on marche à côté de soi. Mais au moins on est debout. On tient le coup. A un moment ou un autre on se sent un peu bizarre. Éparpillé, brassé.

Des ateliers construits à partir de mes recherches universitaires

Mon parcours en psychologie

Docteure en psychologie, j’ai conduit l’ensemble de mes recherches pour comprendre ce qui se passe dans la tête des gens lorsque ils écrivent. Je me suis intéressée à la manière dont l’école figeait notre rapport à l’écriture. Pourquoi après 15 ans de scolarité obligatoire tant de personnes disent ne pas savoir écrire ? Pourquoi n’osent-elles pas écrire ? Pourquoi s’excusent-elles de la forme de leur lettre, de leur tournure de phrase ou d’éventuelles erreurs d’orthographe ? Et puis j’ai regardé ce qui se passait autour des émotions. Quels liens y a-t-il entre l’écriture et les émotions ? Pourquoi c’est si douloureux d’écrire ? Pourquoi l’écriture peut soulager ?

Mon approche concrète

Les réponses, je les ai trouvées en partie dans la littérature scientifique. Mais je les ai surtout trouvées en allant rencontrer des personnes qui sont fâchées avec l’écriture. J’ai essayé de comprendre ce qui se passait pour elles au moment de prendre le stylo. Peu à peu je leur ai proposé d’écrire. Quelques mots. Avec moi. Puis seules. Les textes sont devenus plus grands. Leur stylo pétillait, la confiance s’installait. Bien au-delà du stylo, j’ai vu ces personnes se sentir fières. Encrer les maux leur a donné le courage de rêver, de se projeter et d’entreprendre pour danser leur vie.


Un accompagnement par des ateliers d’écriture

pour retrouver sa cohérence


Depuis 15 ans j’aide à grandir ceux qui se cachent, qu’on cache, ceux qui doutent ou n’ont même plus le courage de douter, ceux qui ont baissé les bras avant de les lever, ceux qui se sont cognés partout, tellement cognés qu’ils ne sentent plus rien. Je les aide à croire en eux, en leurs projets à travers l’écriture.

Pendant six semaines, je vous emmène découvrir avec les mots des espaces de vos vies. Vous recevez des propositions d’écriture légères qui ont pour simple ambition de vous donner l’élan de vous redécouvrir, de vous rencontrer à nouveau, de regarder votre quotidien d’une autre manière.

C’est un peu comme une balade du dimanche, quelque chose qui vous change du quotidien. Une balade où votre esprit s’évade, divague. Je vous emmène dans différents thèmes. Je vous propose plusieurs chemins.

Déroulement

Chaque semaine, vous recevrez un texte vous racontant pourquoi j’ai choisi de vous guider dans cet endroit. Pour partir dans cette exploration, vous aurez plusieurs situations d’écriture. Libre à vous de vous saisir de toutes ou de n’en réaliser qu’une seule.

Et puis nous échangerons. Nous discuterons. Au milieu et à la fin de l’atelier, vous aurez un temps d’entretien avec moi. Je vous aiderai à mieux comprendre ce qui se passe pour vous à travers les mots, ce que vos textes viennent vous dire. Ensemble nous mettrons en perspective ces découvertes.